Anvil, The Story of Anvil / Sacha Gervasi

Pendant l’été 1984, alors que le souffle punk s’épuisait, inspiré des formations telles que Led Zeppelin, Black Sabbath ou Deep Purple, le heavy metal repoussait plus loin encore le niveau sonore avec un rock sans compromission, rutilant et dur comme l’acier.

En tournée dans le monde entier avec les plus grands groupes de rock du moment comme Motörhead, Metallica, Iron Maiden, Megadeth, Def Leppard… il y avait aussi Anvil originaire de la province de Toronto, Canada, fondé en 1977, dans le top du genre à casser la baraque et précurseurs du speed metal. Et tous ont ensuite vendu des millions de disques sauf … Anvil.

Vingt-cinq ans plus tard, Sacha Gervasi, ancien fan de la première heure, devenu scénariste en Californie, découvre par hasard que le groupe existe toujours, Lips et Robb n’ont jamais lâché prise malgré l’absence de succès.

Il décide de les suivre et réalise entre 2005 et 2007 « Anvil, The Story of Anvil » un documentaire à la fois émouvant et drôle sur l’aventure rock de Steve « Lips » Kudlow et de Robb Reiner unis par une belle amitié infernale, chevelue et gainée de cuir comme il se doit. Convoquant chevalier, dragon et princesse, mais dans l’envers du décor, ce film réjouissant parvient à enthousiasmer même ceux qui comme moi ne sont pas particulièrement fan de ce genre de musique.