Aufgang

Prenons l’ascenceur avec ce groupe d’électro franco-libanais lumineux composé de deux pianistes de formation classique Francesco Tristano, Rami khalifé, et du batteur Aymeric Westrich, réunis autour d’une passion commune pour la techno et la musique électronique.

Il ne s’agit pas d’un mélange entre rythmiques électroniques et nappes de musique classique, ni de mise en abîme, ni de musiques expérimentales, ni de procédés éducatifs, Aufgang joue de la musique électro en acoustique.

Ce premier album s’organise en trois mouvements et s’écoute dans l’ordre de progression.
Premier mouvement : la chute. Le piano, animal majestueux occupe l’espace, Westrich au centre mais en retrait entre en résistance. La base rythmique s’impose progressivement et prend le pouvoir dans « Barock ».

Seconde période, la batterie est au commande et bat son plein, jusqu’au chaos de « 3 vitesses »

Troisième période : retour à l’équilibre trouvé dans Soumission. 

De ce champ de batailles, il en ressort des morceaux géniaux, avec « Channel8 », « Sonar » , « Barock », « Good generation ».