The Incredible Shrinking Man / Jack Arnold

(L’Homme qui rétrécit )

En vacances aux Bahamas, Scott Carey (Grant Williams) est exposé lors d’une sortie en bateau à un brouillard radioactif puis à quelques semaines d’intervalle à un pesticide. Peu de temps après, il constate avec effroi que son corps rétrécie tous les jours un peu plus.

S’engage alors une angoissante course contre la montre pour tenter d’inverser le processus…

Poèmes et chants des Indiens d’Amérique du Nord

L’automne est une saison rouge, les feuilles des arbres s’oxydent, commence le temps du Coyote. Ses histoires se racontaient d’octobre à mars, jamais en été, quand les serpents sont encore dehors, le conteur eût encouru le risque d’être mordu par l’un d’eux. Et seulement la nuit, sinon le soleil se serait couché beaucoup trop tôt.

Lire plus

Paradis retrouvés

Raffinement de l’art du secret, des peintures se cachent derrière la tranche dorée des livres.

Une pratique assez populaire de 1650 à la fin des années 1800, visible sur le site de la Boston Public Library avec une collection spéciale de plus de 200 peintures avant-garde ou à l’University of Iowa.

L’attaque des sangsues géantes

De biens étranges évènements se produisent dans le bayou et la rumeur parle de monstres géants… Ambiance suintante avec ce film de série B sans prétention, restauré depuis peu et dans lequel sont adoptés tous les archétypes classiques du film d’horreur animalier issu de la guerre froide.

Anvil, The Story of Anvil / Sacha Gervasi

Pendant l’été 1984, alors que le souffle punk s’épuisait, inspiré des formations telles que Led Zeppelin, Black Sabbath ou Deep Purple, le heavy metal repoussait plus loin encore le niveau sonore avec un rock sans compromission, rutilant et dur comme l’acier.

En tournée dans le monde entier avec les plus grands groupes de rock du moment comme Motörhead, Metallica, Iron Maiden, Megadeth, Def Leppard… il y avait aussi Anvil originaire de la province de Toronto, Canada, fondé en 1977, dans le top du genre à casser la baraque et précurseurs du speed metal. Et tous ont ensuite vendu des millions de disques sauf … Anvil.