Autrefois rare et précieux document, la carte réelle ou imaginée ouvre vers la diversité des lectures d’un territoire. Curation de son utilisation dans le secteur culturel et dans le domaine artistique.

Représentation graphique des immeubles protégés au titre des Monuments Historiques en Gironde sur le site data.culturecommunication.gouv.f, la plate-forme de données ouvertes du ministère de la Culture et de la Communication. #opendata


Une exploitation en  pixel des données, dans cet exemple un jeu de données Insee de 2010 sur comeetie


 

Visualiser la densité des équipements culturels et sportifs ou un programme.


L’association «Cartographier au collège» a pour objectif de développer la pratique de la cartographie auprès des adolescents et organise des concours de cartographie à partir de projets de classe. Le thème de l’année 2016 était «Habiter la ville de demain». Les cartes réalisées nous transportent dans un univers imaginé entre inquiétudes du monde présent et espoir d’un monde en paix. Voir plus. Pour 2017 le thème est «Habiter les mondes souterrains».

Ill. Futurablanca, la ville de rêve. Élise Cocault, classe de 6e, Montreuil-Juigné.


Susan Stockwell avec World en 2011  ou River of Blood en 2010.

 


Jenny Odell travaille à partir des plans satellites de google earth,  ôte tout morceau de terre entourant les dispositifs et édifices créés par l’homme.


Dans son ouvrage Walking and Mapping, Karen O’Rourke explore une série de projets d’artistes contemporains associant la marche, le déplacement à une géolocalisation .


I Know Where Your Cat Lives. Publie une photo de ton chat, je te dirai où tu habites… A partir des photos publiées par les utilisateurs sur Flick’R ou Instagram Owen Mundy, chercheur de l’université de Floride a développé une carte qui permet de géolocaliser les chats grâce aux métadonnées contenues dans les photos. une manière de sensibiliser avec malice aux traces laissées sur les réseaux sociaux.


Visionscarto, un site  où s’expriment ceux « qui aiment penser et inventer des représentations du monde » avec une collection cartographique sur des thèmes d’actualités.

Les Morphogénistes, Bordeaux

Mutations, est une installation interactive et générative de Sophie Itey, Joseph Larralde et Arnaud Dubarry, créée à partir des données temps-réel en opendata de BxMétropole et du Département de la Gironde, suite à un appel à projet sur l’opendata du Département de la Gironde et la Communauté Urbaine de Bordeaux, avec la participation de l’AEC.

CityLights, 2013 toujours du même collectif Les Morphogénistes exploite là encore un jeu de données sur l’éclairage public, permettant de découvrir Bordeaux et ses artères.

Lu Xinjian  utilise des photos Google Earth pour créer des œuvres sur la base des formes urbaines de différentes villes du monde.

 

Itinéraire et vues du ciel. Depuis qu’il est à bord de la Station spatiale internationale (ISS), Thomas Pesquet a tweeté 351 photos de la Terre. L’agence Wemap les a toutes les cartographiées selon les données de géolocalisation transmises par l’ISS au moment de la prise de vue, à bord de laquelle l’astronaute reste pour encore plus de trois mois (son retour est prévu pour mai 2017). Certaines sont donc décalées et se retrouvent… en plein océan.


Où sortir ce week-end ? en Languedoc-Roussillon , utilisation d’une carte connectée pour présenter un programme sur un territoire.